Médias sociaux et pratiques infirmières

L’Association des infirmières et infirmiers du Canada publiait récemment, dans Déontologie pratique, un article visant à éclairer ses membres sur les bonnes pratiques liées à l’usage des médias sociaux et, plus particulièrement, sur la notion de frontière entre ce que nous considérons comme privé et public sur ces plateformes.

Si cette frontière semble de plus en plus floue, l’Association porte néanmoins un regard positif sur les médias sociaux, tout en proposant un cadre de réflexion éthique sur l’utilisation de ces nouveaux médias, dans un contexte de pratique infirmière.

L’article présente cinq capsules fort intéressantes, illustrées par des études de cas portant sur les enjeux identifiés dans les objectifs suivants :

• lancer un échange au sujet des règles, des normes sociales et de l’étiquette liées aux utilisations professionnelles des médias sociaux, qui ne sont pas bien établies;

• revoir les défis d’ordre éthique et les possibilités qui surgissent dans divers contextes de travail lorsque les infirmières utilisent des médias sociaux, tant individuellement que collectivement;

• répéter l’importance cruciale de la protection de la confidentialité et du respect de la vie privée des patients dans la pratique des soins infirmiers;

• renforcer le concept selon lequel l’utilisation des médias sociaux n’est nullement considérée comme « privée », mais se retrouve de plein pied dans le domaine public où des milliers, voire des millions, de personnes peuvent constituer l’auditoire;

• reconnaître et appuyer l’utilisation que les infirmières font des médias sociaux dans les efforts qu’elles déploient pour promouvoir la justice sociale tout en étant conscientes des préoccupations d’ordre éthique que ces moyens de communication peuvent soulever.

Conclusion

L’Association des infirmières et infirmiers du Canada fait le constat qu’il est impossible de consigner tous les enjeux éthiques que posent les médias sociaux, car ils évoluent très rapidement. En revanche, les valeurs intrinsèques de la profession, telles que le respect de la vie privée et la protection de la confidentialité des patients demeurent fondamentales.

Elle souligne, en outre, que ces nouveaux outils de communication présentent des avantages et des opportunités d’apprentissage pour les infirmières, notamment la participation à des communautés de pratiques favorisant l’appropriation et le partage de connaissances.

Source : «Lorsque le privé devient public : les défis et possibilités liés aux médias sociaux» http://www.cna-aiic.ca/fr/acheter-et-telecharger/lethique-infirmiere/

Laisser un commentaire

Enter Captcha Here : *

Reload Image

COMMENCEZ À ÉCRIRE ET APPUYEZ SUR RETOUR POUR LANCER LA RECHERCHE.