Médias sociaux : Guide d’utilisation pour les chercheurs

Avec la multiplication des canaux d’information, les connaissances et le savoir circulent plus librement que jamais sur le web. Reconnaissant que le phénomène -parfois qualifié d’infobésité- peut en déconcerter plusieurs, les auteurs de Social Media : A guide to researchers présentent arguments et outils aux chercheurs réticents à se lancer dans l’aventure des médias sociaux. Le pouvoir d’organiser sans organisation Le guide expose certains mécanismes et filtres permettant de mieux gérer le flux d’information et rendre le temps investi plus efficace. Outre les outils classiques de sites de signets et d’aggrégateurs de contenus (Netvibes, Google reader, etc.), on y propose une réflexion et des suggestions de sites permettant de créer un réseau en fonction de ses intérêts de recherche et de ses besoins.

Voici quelques références :

Outils 2.0 pour les chercheurs

  • ResearchGate  est un service de réseau social destiné aux scientifiques et chercheurs qui offre une gamme de fonctionnalités, incluant un moteur de recherche sémantique qui navigue dans des bases de données universitaires.
  • Graduate Junction est un service de réseau social destiné aux étudiants aux chercheurs postdoctoraux.
  • MethodSpace est un service de réseau social pour les spécialistes des sciences humaines piloté par Sage éditeur.
  • Nature Network est un service de réseau social centré sur les sciences, dirigé par Nature Publishing Group.
  • CiteULike permet de stocker, d’étiqueter et de consulter des informations bibliographiques. CiteULike met l’emphase sur les éléments sociaux de partage et encourage les utilisateurs à se connecter avec d’autres chercheurs et observateurs pour enrichir leur bibliothèque.
  • Mendeley se définit comme un outil de gestion de références et un réseau social universitaire. Il est compatible avec le logiciel Word et intègre une gamme d’autres applications, telles que CiteULike.
  • Zotero est un autre service bibliographique qui contient quelques éléments sociaux facilitant la collaboration.

D’autre part, le guide souligne l’utilité des blogues pour diffuser des contenus et des résultats de recherche dans un contexte où il y a peu d’opportunités de présenter ses résultats dans des conférences ou de présenter des affiches dans le cadre de  colloques.

Source: http://www.rin.ac.uk/our-work/communicating-and-disseminating-research/social-media-guide-researchers (en anglais)

Laisser un commentaire

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

COMMENCEZ À ÉCRIRE ET APPUYEZ SUR RETOUR POUR LANCER LA RECHERCHE.