Interaction médicamenteuse : un outil en ligne

Le site DoublecheckMD offre la possibilité aux internautes de vérifier si l’interaction de différents médicaments peut s’avérer néfaste pour leur santé ou celle d’un proche. Le moteur de recherche est très facile à utiliser : il suffit d’entrer les premières lettres du médicament pour voir apparaître une liste permettant d’additionner différentes médications et les produits naturels qui sont employés (les vitamines, par exemple). Évidemment, l’utilisation de ce site est à titre indicatif et ne saurait remplacer l’avis d’un professionnel de la santé.

Procurez-vous E-patient : acteur de changement et soutenez notre financement!

L’e-patient fait désormais partie du paysage de la santé. Cette expression désigne, à l’origine, un patient engagé, participant entièrement à ses soins de santé et qui se considère comme un partenaire de soins à part égale, au même titre que les professionnels de santé qui l’accompagne.

L’e-patient utilise les nouvelles technologies pour mieux comprendre ses problèmes de santé, identifier les ressources disponibles et évaluer les options de traitements qui s’offrent à lui afin de faire le meilleur choix possible pour améliorer sa santé et celle de ses proches.

Je veux en savoir + 

À quand le dossier médical informatisé ?

Le quotidien Le Devoir rapportait que, selon une récente étude de l’Hôpital général juif, «deux personnes âgées sur trois atteintes de cancer avalent chaque jour des médicaments qui tiennent davantage du cocktail nocif que de la cure». (1)

Le Dr Batist, co-auteur de l’étude, soulignait que le problème en était essentiellement un de communication. En effet, sans le savoir, il arrive que les médecins prescrivent des médicaments pouvant interagir avec ceux prescrits par un autre médecin.

En outre, les prescriptions sont, à leur tour, traitées par des pharmaciens différents à l’hôpital et à proximité du domicile. Une situation qui persistera, selon lui, tant que le Québec ne mettra pas en place le dossier médical électronique…

Celui que l’on nous promettait pour 2010 et qui est loin d’être opérationnel.  Pourtant, il semble de plus en plus urgent, avec le vieillissement de la population et la complexité croissante de la gestion du système de santé, de se doter d’une interface commune permettant aux différents professionnels de la santé d’avoir accès au dossier complet du patient.

Référence (1) Le Devoir, Médicaments – Cocktails risqués pour cancéreux âgés, 2010

 

FAITES UNE DIFFÉRENCE!

Média indépendant autofinancé, e-santé communication a besoin de votre appui pour poursuivre ses activités. 

Merci de participer à notre financement, toutes les contributions sont les bienvenues, petites et grandes, c’est un plus pour nous !

3 Commentaires

  1. Rene

    Bonjour,
    Très intéressant,l'idéal serait d'avoir l'équivalent mais en français.
    Si quelqu'un en connait un ce serait parfait.
    Merci.

Laisser un commentaire

Entrez Captcha ici : *

Reload Image

COMMENCEZ À ÉCRIRE ET APPUYEZ SUR RETOUR POUR LANCER LA RECHERCHE.