Interaction médicamenteuse : un outil en ligne

Le site DoublecheckMD offre la possibilité aux internautes de vérifier si l’interaction de différents médicaments peut s’avérer néfaste pour leur santé ou celle d’un proche. Le moteur de recherche est très facile à utiliser : il suffit d’entrer les premières lettres du médicament pour voir apparaître une liste permettant d’additionner différentes médications et les produits naturels qui sont employés (les vitamines, par exemple). Évidemment, l’utilisation de ce site est à titre indicatif et ne saurait remplacer l’avis d’un professionnel de la santé.

À quand le dossier médical informatisé ?

Le quotidien Le Devoir rapportait que, selon une récente étude de l’Hôpital général juif, «deux personnes âgées sur trois atteintes de cancer avalent chaque jour des médicaments qui tiennent davantage du cocktail nocif que de la cure». (1)

Le Dr Batist, co-auteur de l’étude, soulignait que le problème en était essentiellement un de communication. En effet, sans le savoir, il arrive que les médecins prescrivent des médicaments pouvant interagir avec ceux prescrits par un autre médecin.

En outre, les prescriptions sont, à leur tour, traitées par des pharmaciens différents à l’hôpital et à proximité du domicile. Une situation qui persistera, selon lui, tant que le Québec ne mettra pas en place le dossier médical électronique…

Celui que l’on nous promettait pour 2010 et qui est loin d’être opérationnel.  Pourtant, il semble de plus en plus urgent, avec le vieillissement de la population et la complexité croissante de la gestion du système de santé, de se doter d’une interface commune permettant aux différents professionnels de la santé d’avoir accès au dossier complet du patient.

Référence (1) Le Devoir, Médicaments – Cocktails risqués pour cancéreux âgés, 2010

3 Commentaires

Laisser un commentaire

COMMENCEZ À ÉCRIRE ET APPUYEZ SUR RETOUR POUR LANCER LA RECHERCHE.